Étiquettes

, , , ,

Wisques (Pas de Calais), commune de 247 habitants (donnée 2009 d’après Wikipedia) compte deux abbayes, Notre Dame de Wisques (abbaye bénédictine, pour les femmes) et Saint-Paul de Wisques (abbaye bénédictine, pour les hommes).

Et comment se retrouve-t-on un beau jour à prendre le train pour Saint-Omer (gare SNCF la plus proche de Wisques)?

Parce que parfois, on a besoin d’une pause. Pas forcément religieuse, juste un moment où on pourra faire ce qu’on n’a pas toujours le temps de faire, c’est à dire se poser tout seul et réfléchir. Prendre du recul, laisser tomber la gestion des urgences et le bruit pour se reposer des questions simples comme: « quel est mon but dans la vie? », « si je mourrais demain, aurais-je vécu quelque chose à regretter? », « qu’est-ce-qui est vraiment important? », etc…

Consacrer 3 jours à y réfléchir vaut la peine, de temps en temps. Cela m’évitera peut être de me retrouver dans 20ans à me dire que j’ai passé ma vie à faire face, parer au plus pressé, en oubliant le reste.

A Notre Dame de Wisques, les sœurs sont cloitrées. Cela signifie qu’elles ne sortent pas de l’enceinte de l’abbaye, et qu’on ne peut les voir qu’au parloir, derrière une grille. Mais ne pensez surtout pas qu’elles sont prisonnières: elles ont fait le choix de se retirer, et elles rayonnent de bonheur. Et si vous allez y voir un membre de votre famille, une amie, vous vous apercevrez bien vite que les grilles des parloirs disparaissent au fur et à mesure de la discussion. Ce n’est juste pas du tout pratique pour se faire la bise ;-).

Certaines sœurs sortent de la clôture, par exemple la sœur responsable de l’hôtellerie. L’hôtellerie accueille les visiteurs (homme ou femme) dans un ancien pavillon de chasse ravissant.

L’hôtellerie de Notre Dame de Wisques

C’est l’occasion de croiser des personnes de tous ages et de toutes origines qui sont de passage/ en retraite/ en train de faire une pèlerinage, etc. L’ambiance est conviviale et détendue, les chambres sont mignonnes (chacune a une décoration différente), et même si on est loin de l’hôtel 3 étoiles, on s’y sent bien. L’accueil est effectué en pension complète, et on n’a donc besoin de ne s’occuper de rien (passer un petit coup d’aspirateur quand on s’en va aide la sieur hôtelière et est chaudement recommandé).

On n’a donc tout loisir de pouvoir participer aux offices en chant grégorien à l’abbaye. Pour mémoire, le chant grégorien est tout en latin. Heureusement les livres de chant des visiteurs comportent une traduction française qui éclaire un peu celui ou celle qui aurait oublié ses rudiments de latin.

Abbaye Notre Dame de Wisques

La première chose qui frappe à l’abbaye, c’est son coté massif, stable, solide.

Fondée en 1889, l’abbaye a connu les vicissitudes de l’Histoire, le Nord Pas de Calais ayant subi de plein fouet deux Guerres Mondiales. Mais les sœurs ont toujours reconstruit. La foi est toujours là, même si la communauté est beaucoup moins nombreuse qu’à l’origine.

La paix est en ses lieux. On en repart le cœur léger et l’esprit libre.

Merci.

Publicités